La mitose - منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب

العودة   منتديات الجلفة لكل الجزائريين و العرب > Forum Français > Débats Culture > Sciences

منتديات الجلفة ... أكثر من 14 سنة من التواجد على النت ... قم بالتسجيل في أكبر تجمع جزائري - عربي و استفد من جميع المزايا، تصفّح دون اعلانات، اشترك في المواضيع التي تختارها ليصلك الجديد على بريدك الالكتروني

في حال وجود أي مواضيع أو ردود مُخالفة من قبل الأعضاء، يُرجى الإبلاغ عنها فورًا باستخدام أيقونة تقرير عن مشاركة سيئة ( تقرير عن مشاركة سيئة )، و الموجودة أسفل كل مشاركة .

آخر المواضيع

La mitose

إضافة رد
 
أدوات الموضوع انواع عرض الموضوع
قديم 2011-10-01, 11:26   رقم المشاركة : 1
معلومات العضو
محمد منوني
عضو جديد
 
إحصائية العضو










Hourse La mitose

]

La Mitose (ou division cellulaire), découverte depuis 1878, se définit comme un phénomène biologique qui intervient lorsque le développement d’une cellule vivante devient tel qu’elle ne peut remplir correctement sa mission naturelle. Plusieurs hypothèses expliquent ce phénomène parmi lesquelles, selon les résultats des recherches enregistrées à ce jour, le facteur héréditaire qui veut qu’arrivée à ce stade la cellule, avec tous ses composants (noyau, cytoplasme, membrane cytoplasmique, etc...) donne naissance à deux cellules filles totalement identiques. N’étant pas un biologiste et encore moins un chercheur en la matière, je me limite à ces données par peur de raconter des bêtises. َ A signaler que cette vérité est aussi valable quand il s’agit des différents tissus sociaux.
Ainsi, lorsque, par la force des choses, le Mouvement de la Société Islamique « HAMAS » avait enfanté du Mouvement de la Société de la Paix, tous les gens avertis savaient que seule la dénomination avait changé sur le papier, tandis que dans les coeurs et certains discours, la référence et les principes chers à notre regretté Mahfoud NAHNAH n’avaient pas changé d’un iota. Il en est de même du rattachement idéologique du parti à la nébuleuse des Frères Musulmans. Ceci est d’autant plus vrai que quand on est « musulman islamiste » (expression en principe étrangère au peuple algérien), et loin de toute interprétation philosophique, la foi est double : elle concerne autant les croyances, bien connues et bien établies par notre Prophète que le salut soit sur lui, à travers la profession de foi largement étayée à la fin de la sourate « El Bakara » et le hadith « Innama al âamalou bi niyat... », que les balises dressées sur le chemin de la concrétisation de cette profession dans la vie pratique de tous les jours. En tant qu’islamiste aparti, mais intéressé par le devenir de la mouvance et observateur de l’action politique de l’entité MSP sur le terrain à travers la gestion des affaires publiques, notamment par ses assemblées locales acquises ou ses élus aux différents échelons, je juge qu’elle est peu reluisante en comparaison des résultats de son action éducative doctrinale et le travail socio-éducatif de l’Association El Irchad Wal Islah.
Le MSP n’est jamais parvenu à mettre en pratique ses convictions dont il partage d’ailleurs, qu’il le veuille ou non, les principes de base avec ses alliés de la mouvance parlementaire s’étant engagée à mettre en pratique le programme du Président de La République, ne serait-ce que sur le plan des constantes nationales. Sinon, qu’est-ce qui l’aurait poussé à adhérer, à défaut de ne pouvoir mettre en branle son propre programme, à cette majorité dont il partage aussi les conséquences d’une politique ayant conduit, à la traine, à la malvie des algériens? Ce mouvement ne peut se targuer d’avoir un quelconque bienfait sur la vie publique qu’à travers les bribes que lui laisse sa contribution partagée avec ses alliés, à l’exécution du programme ambitieux du Président de la République. Ses deux alliés auraient d’ailleurs pu se passer de cette alliance conjoncturelle, mais cependant peu encombrante et souhaitée pour garantir une large adhésion à leur démarche. Le MSP n’aurait pas eu dans ce cas l’avantage de présenter un quelconque bilan pratique de sa politique vu sa minorité au parlement. Le mot d’ordre « almouhim almoucharaka » qui l’avait poussé à cette alliance contre-nature et en contre courant du principe du « par étapes », si cher aux Frères Musulmans, et qui avait guidé les pas du mouvement jusqu’en 1999, n’a pas porté ses fruits. Il a tout simplement réduit le parti, sur le plan politique et malgré lui, en une caisse de résonnance des desseins et aspirations de ses alliés auprès de ses sympathisans et non du grand peuple que les années ont rompu à l’incrédibilité envers tout ce qui est partisan si ce n’est par intérêt. La contamination a été très rapide si bien que l’alliance, en essayant d’avoir trois voix, n’en a en vérité qu’une seule en filigrane, celle du Président de la République. Le programme du MSP est donc devenu inopportun et renvoyé aux calendes grecques.
Il était contre nature que ce mouvement garde son homogénéité de par les erreurs commises, en particulier par ses élus, à tous les échelons,. Ces bévues, exception faite de certaines assemblées communales, avaient fait le malheur de plus d’un et porté atteinte à l’estime populaire à son égard. Les exemples ne manquent pas, mais il serait malséant d’en énumérer certains (morale oblige) parmi ceux, inimaginables et non connus du grand public, vite transformés en griefs à son encontre par les sécessionistes à l’origine du Mouvement National pour le Changement. Les électeurs ayant sacralisé le MSP à travers sa référence religieuse, ne lui pardonneront jamais de s’être contredit en commettant les mêmes fautes que ses alliés ; dans son cas elles seraient plutôt des péchés. L’adage populaire ne dit-il pas que « les gens sont surpris de voir un chameau marcher sur un mur contrairement au chat qui le fait par sa nature ». Il ne peut y avoir d’autres reproches à faire à ce mouvement au regard de ses slogans opportunément relayés par les annonciateurs du MNC, avec lequel il partage les mêmes références et l’obédience au regretté Mahfoud Nahnah et au Cheïkh Hassane El Banna, fondateur de la Confrérie des Frères Musulmans.
Qu’est-ce qui peut faire alors la différence entre ces deux partis dont l’un est la réplique de l’autre, tout comme le RND est incontestablement celle du FLN, si ce n’est des différends personnels subjectifs dus au partage inégal des dividendes matériels, considérés comme « ghanyma » auxquels aspiraient les uns et les autres. A moins qu’il s’agisse de différence de méthodologie dans la mise en pratique de leur programme commun ou d’une question de choix en présence du programme de Monsieur Bouteflika. Certaines langues rapportent même que dans certaines contrées le « conflit » aurait un cachet purement tribal, banni par l’Islam. Dans ce cas précis il n’y avait aucune raison objective d’arriver à la scission, la référence à la religion si chère aux deux, l’interdisant à plus d’un égard (voir ayat 46 Al Anfal et 102 et 103 Al Imrane ainsi qu’une multitude de hadiths). Le fait d’être un mouvement pour la paix élisait, à plus d’une raison, les dirigeants du MSP à la pratique soutenue et sans faille du dialogue franc, constructif et surtout transparent, loin du dénigrement réciproque, pour préserver l’union. Il n’est jamais trop tard pour le faire, loin des non-dits qui ont fait que la coexistence n’est plus de mise.
Dans le cas contraire, le MSP ne pourra plus prétendre être le seul porteur du flambeau des idées de feu Nahnah et des Frères Musulmans, et la « mitose » se concrétisera définitivement et deviendra inévitable. A souligner ici la nuance que rien n’aurait contribué à la division de ce parti pour donner naissance à deux partis identiques sur le plan idéologique. En effet, ils possèdent les mêmes caractéristiques que la cellule mère, le MSP version Nahnah, à une différence près, que leurs dirigeants respectifs doivent s’atteler à rendre public ce qui les différencie, avec toute la franchise du musulman (Sidk). Il y va de leur crédibilité aux yeux d’une opinion nationale qui ne croit plus qu’au concret.
Toute personne avertie se poserait aujourd’hui la question de savoir de quoi seront faits les lendemains de la base du MSP. Verrons-nous une hémorragie d’adhérents qui ne semble pas encore probable d’un camp vers l’autre; et quels seront les arguments que présentera l’un pour colmater cette éventuelle brèche, et l’autre pour gonfler ses rangs? L’expérience du Mouvement ENNAHDA est là pour nous rappeler, avec assurance et insistance, que l’un et/ou l’autre connaîtront d’autres mitoses dans l’avenir. Le mouvement réversible dans ce genre de cas releverait du miracle.
MANOUNI Mohamed Miloud,
َAdministrateur Conseiller
En retraite.









 

رد مع اقتباس
قديم 2011-10-01, 20:08   رقم المشاركة : 2
معلومات العضو
الامل في الله
عضو فعّال
 
الصورة الرمزية الامل في الله
 

 

 
إحصائية العضو










افتراضي

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii









رد مع اقتباس
قديم 2016-12-01, 21:56   رقم المشاركة : 3
معلومات العضو
HadjerAna
عضو جديد
 
إحصائية العضو










افتراضي

Merci pour cet article intéressant









رد مع اقتباس
قديم 2016-12-23, 12:41   رقم المشاركة : 4
معلومات العضو
tloukal
عضو مشارك
 
إحصائية العضو










افتراضي

interessant comme article









رد مع اقتباس
إضافة رد

الكلمات الدلالية (Tags)
mitose

أدوات الموضوع
انواع عرض الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيع إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيع الرد على المواضيع
لا تستطيع إرفاق ملفات
لا تستطيع تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع

الساعة الآن 07:20

المشاركات المنشورة تعبر عن وجهة نظر صاحبها فقط، ولا تُعبّر بأي شكل من الأشكال عن وجهة نظر إدارة المنتدى
المنتدى غير مسؤول عن أي إتفاق تجاري بين الأعضاء... فعلى الجميع تحمّل المسؤولية


2006-2020 © www.djelfa.info جميع الحقوق محفوظة - الجلفة إنفو (خ. ب. س)

Powered by vBulletin .Copyright آ© 2018 vBulletin Solutions, Inc