- - La conversion de Nomie
2018-01-22, 22:38   : 1
 
 

 

 
   2013 










La conversion de Nomie

La conversion de Nomie

Je m'appelle Nomie, j'ai 20 ans. Je viens d'un petit village de l'Est de la France, dont la population musulmane est trs minime. Toute ma famille est athe, je n'ai eu aucune ducation religieuse.
J'ai donc connu l'Islam l'cole, 12 ans, en cours d'histoire, en mme temps que les deux autres religions monothistes" (judasme et christianisme).
L'islam m'a alors vraiment passionne, l'histoire du Prophte m'a compltement fascine. Comment l'expliquer, alors que depuis toute petite j'ai grandi dans une atmosphre purement et simplement antireligieuse ?
Bref, ma curiosit m'a pousse approfondir mes connaissances. Pas dans l'objectif de croire bien sr, ni de me convertir, uniquement pour "connatre".
Ma prof d'histoire m'avait dit : "la religion est la base de la socit. Pour comprendre celle-ci, il faut connatre celle-l". Ma soif de connaissance et de comprhension m'a donc pousse vers l'Islam.
Aujourd'hui j'ai 20 ans, ma pratique volue de jour en jour, ma foi grandit galement. J'ai maintenant totalement intgr les valeurs "islamiques" (ce mot a une connotation ngative, mais pourtant, il a un sens qui est tout autre).
Je me suis pose, calme, je pense sereinement l'avenir. Je fais des tudes de sociologie, et je souhaite de tout cur aller loin dans cette voie. Je pense de plus en plus porter le hijab, ce sera la prochaine tape de ma conversion. Je sais que a va poser beaucoup de problmes, pourtant c'est tellement noble... j'espre pouvoir briser les prjugs, mon chelle : celle de mes amis et de ma famille surtout.
Je suis devenue le vilain petit canard, l'enfant dont on ne sait que faire. Je suis sujette aux pires moqueries. Mais qu'importe!!! Je suis heureuse comme je suis, tout fait heureuse. Et le jour o ma famille comprendra cela, alors ils ne pourront qu'accepter ma foi. C'est tout ce que je souhaite aujourd'hui : leur prouver qu'on peut tre musulmane (voile) et tout fait panouie.
J'ai donc fait des recherches, j'ai lu beaucoup de livres, et ce, pendant des annes. J'tais aussi intresse par l'art musulman (architecture notamment). Au fil des lectures et de mon apprentissage, la foi est ne... je ne sais pas prcisment quel moment, mais un beau jour, je me suis dit que je "devais devenir musulmane".
Ma conversion ne s'est pas faite du jour au lendemain. Tout d'abord, parce que je ne connaissais pas tout de l'islam ce moment-l, du moins concernant la pratique.
La conversion se fait par tapes. La premire tape fut d'arrter le porc. Puis, l'alcool et tout ce qui tait fait avec de l'alcool. Bref, dcortiquer les tiquettes alimentaires tout simplement !! Cette tape a fait rire beaucoup de monde. J'avais alors 17 ans, et tout le monde assimilait a une crise d'adolescence, une mauvaise influence. Personne ne croyait en ma foi. Je n'tais pas encore musulmane, je n'avais pas vraiment intgr les valeurs musulmanes. Mme aprs ma Chahada (prononciation de lattestation de foi NDLR) publique, signe d'entre dans la religion, je n'tais pas "vraiment musulmane", mme si je pensais alors l'tre (ce qui est le cas de beaucoup de jeunes, mme des" musulmans-ns").
J'avais cette poque beaucoup d'ami(e)s qui se prtendaient musulman(e)s. Je dcouvre aujourd'hui qu'ils n'ont pas forcment eu un bon impact sur moi. Je confondais alors Arabes et musulmans, comme beaucoup de monde d'ailleurs, et cela m'a amen frquenter des gens qui me donnaient une image fausse de la religion. Comme le dit Cat Stevens, converti lui aussi : "heureusement que j'ai connu l'Islam avant de connatre certains musulmans"... je me reconnais tout fait dans cette phrase, j'ai t effectivement un peu du par certains musulmans. Personne ne comprenait vraiment le dilemme dans lequel je vivais ; entre mon ducation athe, ma culture franaise et ma foi musulmane. On m'en demandait beaucoup, on me faisait tout autant de reproches : soit j'tais trop franaise, soit j'tais trop musulmane.
J'ai mis du temps comprendre qu'on pouvait tout fait tre franaise et musulmane, sans pour autant avoir des tendances schizophrnes. Ce n'est que deux ans aprs mon entre officielle dans la religion que j'ai commenc la prire. J'en ai ressenti le besoin. Je culpabilisais de ne pas la faire, chaque soir je me couchais avec ce reproche que je me faisais moi mme. Alors, un jour, j'ai dcid de m'y mettre. Vraiment. Srieusement. J'ai pris un livre offert par un ami, et j'ai commenc le bouquiner. J'ai mis du temps bien saisir toutes les subtilits !! Javais du mal me reprsenter la prire, comprendre le systme des rakates. J'avais alors demand de l'aide un ami, mais il n'a pas souhait m'aider. Les autres se dsistaient un par un. J'ai donc pris sur moi. Une dception en plus !!!
Concernant ma relation avec ma famille, c'est un point certes trs dlicat, mais surtout trs mitig. Si je dis que le sujet est mitig, c'est parce que ma conversion a un double impact : un positif et un ngatif. L'impact positif, c'est que j'ai chang. L'adolescente turbulente, dscolarise, a laiss place une jeune fille pose, pleine d'ambition. "Le paradis est sous les pieds des mres".(hadith du prophte, paix et bndiction sur lui. NDLR)
La mre est sacre en Islam, et la mienne, je la chouchoute. Je la protge. Et jamais, jamais, je ne monte la voix contre elle. Jamais je ne me permets une remarque blessante. Et mme si parfois ses propos me gnent, jessaye de le lui dire avec calme et politesse. Bref, je la respecte plus que tout au monde : malheureusement, ce n'tait pas le cas avant ma conversion, et je vois bien que ce n'est non plus le cas de mon frre ou de mes ami(e)s non musulman(e)s. Du coup, nos rapports se sont nettement amliors. On peut parler, une complicit s'est instaure. Je prends soin d'elle, aussi de ma grand-mre, ce que personne ne fait dans ma famille (les personnes ges sont un poids pour beaucoup de mes germains).
Par contre, il est vrai qu'il y a le revers de la mdaille. Mon choix ne leur plait pas tellement. Mon volution a pourtant t trs lente, ils ont eu le temps de s'adapter avec moi. Mais l'incomprhension et la peur sont les plus fortes pour eux. Ils ne comprennent pas comment on peut croire Dieu, et d'ailleurs, eux-mmes ne croient pas autre chose que ce qu'on montre dans le 20h de TF1... c'est dire !! Les prjugs ont la peau dure, mais moi aussi. Malgr toutes leurs remarques, leurs moqueries, les cris contre moi, ma foi ne diminue pas. J'ai le droit tous les mots bas : on me sort que je suis soumise, malheureuse, perdue, que je suis manipule... ce n'est pas du tout le cas, je fais ma vie comme je l'entends, et personne ne prend mes dcisions ma place. J'ai gard mon esprit d'indpendance malgr tout. Leur phrase prfre est "on nest pas chez les Arabes ici !!", on me sort souvent que je joue l'algrienne et que donc je ferais mieux d'arrter mes tudes pour rester dans ma cuisine... bref, les gros strotypes !!! Jai surtout ce genre d'accrochages avec mon frre, g de 23 ans. Ma mre elle, du moment qu'elle me garde prs d'elle, que je fasse de bonnes tudes et que je reste une fille raisonnable, ne m'embte pas trop. De toute manire, elle m'a toujours dit que si mon pre et elle, ne m'avaient pas baptise, c'est pour que je "puisse choisir ma religion" une fois l'ge de raison atteint. La tolrance et le respect taient la base de l'ducation et des valeurs qui voulaient nous transmettre, et au nom de ces valeurs, elle se trouve bien oblig de m'accepter comme je suis... Le jour o je porterai le Hijab, ce que je compte faire prochainement, cela se passera encore diffremment... Pour l'instant je la prpare. Quand elle verra que voile ou pas, je reste toujours sa fille, la mme, que je garde ma personnalit et que finalement, je suis remplie de pudeur et de respect pour moi-mme et mon entourage, alors, elle sera srement fire. Il ne pourra en tre autrement, quand elle verra en plus que je suis heureuse, panouie, et que j'ai russi ma vie (incha Allah). Si je peux convaincre une seule personne que l'Islam n'est pas une religion de barbares assoiffs de sang, alors, ma vie n'aura pas t inutile... Pour finir, j'aimerai citer un verset que je trouve trs parlant et trs vrai : Sourate 9 At-Tawbah, versets 124, 125 : "Et quand une sourate est rvle, il en est parmi eux qui dit "Quel est celui d'entre vous dont elle fait crotre la foi ? ". Quant aux croyants, elle fait certes crotre leur foi, et ils s'en rjouissent. Mais quant ceux dont les curs sont malades, elle ajoute une souillure leur souillure, et ils meurent dans la mcrance."
Pour moi, le Coran est un rvlateur du cur des hommes : les hommes au fond mauvais ne verront le Coran que dans le ngatif, et les hommes au fond bon, seront marqus par la puret du Coran, et par tout le respect qu'il ncessite. Cest ma petite rponse tous les islamophobes. Beaucoup citent le Coran sans, ni le comprendre, ni le remettre dans un contexte, et sortent des Versets en n'y voyant que ce qu'ils souhaitent y voir. Ceux-l sont tout simplement des gens mauvais. Je vis ma foi sainement, et pour moi, c'est cela le vrai Islam.