Home | Djelfa News | Le poète et Moudjahid Yahia Bakhti inhumé à Sidi Bayzid -Djelfa

Le poète et Moudjahid Yahia Bakhti inhumé à Sidi Bayzid -Djelfa

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Le poète et Moudjahid Yahia Bakhti inhumé à Sidi Bayzid -Djelfa

Le poète et Moudjahid Yahia Bekhti, décédé jeudi à l'âge de 85 ans, a été inhumé au cimetière de Sidi Baïzid à Djelfa (centre), rapporte le site Internet local "Djelfa info".

Considéré comme une figure majeure de la poésie populaire des Ouled Naïl (Djelfa), le défunt- Yahia Benmessaoud Bekhti, avait composé ses premiers poèmes à l'âge de dix-sept ans.

Engagé dans le combat pour l'indépendance de l'Algérie, il s'illustre notamment en organisant une réunion avec des compagnons pour l'achat d'armes, dès 1955, avant de contacter, l'année suivante, les dirigeants de la Révolution dans la région.

Il active sous la direction de Cheikh Ziane Achour et du commandant Omar Driss qui le chargera des contacts avec les Vème et VIème wilaya historiques. Il sera également chargé de convoyer des armes du Maroc en 1957.

Celui que l'on surnommait "Le poète des Ouled Naïl" immigre en France en 1971 où il composera "El Iliadha Ach-Chaâbia" (L'épopée populaire), son oeuvre la plus célèbre.

Ses vers, qui vont de la poésie amoureuse aux poèmes patriotiques en passant par les élégies, lui vaudront plusieurs participations à des festivals nationaux après l'indépendance ainsi que de nombreuses distinctions et hommages de son vivant.

Des poèmes de Yahia Bakhti ont été, par ailleurs, repris par le chantre du chant bédouin, Khelifi Ahmed (1921-2012).

lectures : 2685

Subscribe to comments feed Commentaires (0 posté)

total: | Affiché:

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

webadmin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Yahia Bakhti, Le poète Yahia Bekhti, Sidi Bayzid, Ziane Achour, Omar Driss

Estimez cet article

0