Home | Societe | Ouverture prochaine d’une unité d’oncologie à Djelfa

Ouverture prochaine d’une unité d’oncologie à Djelfa

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font

L’annonce a été faite il y a de cela plus d’un mois lorsque le député Mahmoudi qui a pris la bonne habitude d’étudier avec la société civile les questions qu’il doit poser aux différents ministres L’annonce a été faite il y a de cela plus d’un mois lorsque le député Mahmoudi qui a pris la bonne habitude d’étudier avec la société civile les questions qu’il doit poser aux différents ministres qui passent devant les députés à l’Assemblée populaire nationale. Une réunion a eu lieu à l’hôtel El-Amir de Djelfa et des directeurs de l’exécutif de la wilaya étaient présents. Le Dr Chibane Khaled, directeur de la Santé et de la Population et de la Réforme hospitalière, a saisi l’occasion pour  annoncer que la wilaya vient de bénéficier d’un budget pour lancer une antenne du CAC de Blida dite service oncologie de dix lits où seront administrés des soins pour les malades atteints de cancer. D’ailleurs, une délégation de l’hôpital 240 lits de Djelfa s’est rendue à Blida pour bénéficier de l’expérience de ces derniers. Une aile de l’hôpital a été dégagée, mais il reste à pourvoir la structure en encadrement. A ce sujet, et à l’initiative de l’association «Lueur d’espoir» d’aide aux malades cancéreux, s’est tenue, jeudi dernier, à l’école paramédicale de la ville de Djelfa, une journée d’études et d’information sur le thème  «Travail de l’infirmier dans une unité d’oncologie». Plusieurs exposés ont été présentés par une équipe de spécialistes qui a accompagné le Dr Smaïli du centre anticancéreux  (CAC) de Blida. L’objectif premier à atteindre est de préparer le corps médical essentiellement ; les futurs infirmiers qui devront prendre en charge les malades doivent avant toute chose faire preuve de patience, de concentration et être dotés d’un grand  sens d’observation et de qualités humaines pour accompagner de la meilleure façon qui soit les malades dans leur long et pénible combat pour la survie. Pendant près de quatre heures, les participants passeront en revue tous les aspects relatifs à la lutte contre ce problème de santé publique dont sont atteints 250 000 Algériens et qui a fait 30 000 nouveaux cas rien que pour l’année 2007, soit 4 000 de plus qu’en 2006. Ainsi, dans leurs  communications, les intervenants se sont attelés à démontrer l’importance de la prévention et des aspects thérapeutiques et psychologiques dans toute stratégie de lutte contre le cancer.  Parlant de stratégie, l’association caritative «Lueur d’espoir», association créée en 2005 et présidée par le Dr Bellabès, se fixe pour objectif d’accompagner les malades cancéreux et de leur apporter toute l’assistance morale nécessaire qui leur permettra de mieux accepter «la fatalité». Ces malades dont le chiffre aurait depuis longtemps passé le cap des 2 000 cancéreux (selon les chiffres avancés par le président de l’association) sur l’ensemble du territoire de la wilaya sont parfois livrés à eux-mêmes et éprouvent toutes les peines du monde à atteindre le centre anticancéreux de Blida et d’Alger, ces derniers sont très sollicités pour les examens en chimio et radiothérapies. A ce titre, le premier rôle de l’association consiste justement à coordonner ce mouvement et à servir d’intermédiaire entre les patients qu’ils acheminent en deux rotations hebdomadaires et les structures hospitalières accueillantes débordées qui doivent donc faire face à un nombre considérable de malades cancéreux. A titre indicatif, le CAC de Blida, qui totalise dix-sept longues années d’expérience dans le domaine, avait accueilli pas moins de 757 patients en 2004. C’est pour faire obstacle à ce phénomène ravageur, première cause de mortalité en Algérie, que les responsables du secteur ont décidé d’ouvrir une quinzaine de centres de lutte contre le cancer à travers le pays. Ce projet entre dans le cadre du programme national de prévention et de lutte contre le cancer, qui doit s’étaler jusqu’en 2009. A ce sujet, cette journée d’étude et d’information était l’occasion pour les organisateurs d’annoncer l’ouverture prochaine  d’un service d’oncologie à Djelfa. Cette unité qui élira probablement domicile de façon transitoire dans l’unité d’hémodialyse appelée à déménager, sera dirigée dans un premier temps, par un oncologue, deux médecins généralistes et plusieurs infirmiers, et bénéficiera de l’appui et de l’expérience du CAC de Blida. Elle aura pour principal objectif de tenter de diagnostiquer les tumeurs cancéreuses à un stade précoce, prendre en charge les chimio de première lignée moins coûteuse, atténuant ainsi les risques d’aggravation de la maladie tout en réduisant la facture des soins. Une bonne nouvelle en perspective pour les milliers de patients de la wilaya qui ont longtemps souffert des aléas pour rejoindre les centres anticancéreux des wilayas du Nord.  Par ailleurs et selon certains spécialistes qui réorientent le débat vers les produits de large consommation qui ne subissent aucun contrôle et qui parfois contiennent des conservateurs très forts et inappropriés telles certaines yaouteries qui surdosent leurs produits sans tenir compte de la santé de la population. D’autres évoquent à leur tour les bananes qui sont importées de pays où elles sont interdites à la consommation, dans leur propre pays. Ce n’est pas uniquement le rôle de pompier que jouent les associations d’aide aux malades cancéreux mais c’est aussi le rôle de l’Etat qui doit contrôler les produits alimentaires importés et ceux mis en circulation après leurs préparation en Algérie. La santé de la population passe en priorité avant l’intérêt des copains pseudo importateurs et pseudo investisseurs. Tant que les associations de défense des droits des consommateurs restent embrigadées par des lobbies.

lectures : 7576

Subscribe to comments feed Commentaires (2 posté)

avatar
Hamid Naili 20/07/2008 17:53:19
je suis parent d'enfant qu a connu la maladie , et la navette Djelfa Blida je la faisait 2 fois par semaine pendant 3 années , avec mon gosse agé de 4 ans ; et c'est grâce à des gens comme Mr Chekali Mohamed que je remercie au passage . que j ai pu acceder aux soins au niveau du service Hemato chez le Dr Lamraoui . bref mon gosse à subi une ablation de la rate au bout de 3 ans de souffrance . el hamodoullilah il se porte bien . vu les souffrances physiques et morales et les depenses d 'argent je dois dire un grand merçi au Deputé Mahmoudi et ses paires qui oeuvrent pour le bien fait de la Wilaya et de sa population .
avatar
rahal badis 19/02/2010 14:42:09
trés bien
total: 2 | Affiché: 1 - 2

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

centre anticancéreux, cancer

Estimez cet article

0