Home | Nationale | Ould Kablia à la chaine trois: Il n’y aura plus de corps des gardes communaux

Ould Kablia à la chaine trois: Il n’y aura plus de corps des gardes communaux

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Ould Kablia à la chaine trois: Il n’y aura plus de corps des gardes communaux

Il dira à ce sujet « le ministère de la défense nationale a sélectionné presque les deux tiers des effectifs de la garde communale qui seront incorporés dans les rangs de l’armée nationale populaire (ANP) ». Il ajoutera : « Ce choix est fait en fonction des personnes qui présentent plus d’aptitude à continuer à servir dans les rangs de l’ANP ». Il expliquera aussi pour étayer son intervention que : «  l’ANP avait utilisé l’ensemble du corps de la Garde communale « dans toutes les opérations sécuritaires qu’elle avait menées sur l’ensemble du territoire national dans le cadre du redéploiement ». (Ndlr : la lutte anti terroriste)

« Quant au tiers restant, il y a une partie qui est déjà touchée par la retraite, une autre va être admise en congé de maladie de longue durée et il y a ceux qui seront déployés au sein de la police communale ».

Cette opération de redéploiement des agents de la garde communale a commencé à faire son bout de chemin depuis le deuxième semestre 2008. Ces derniers temps des réunions regroupant les responsables des ressources humaines aux différents ministères concernés par un probable prise en charge des agents de la garde communale dans leurs structures. La date de mise en application de ces décisions n’est toujours pas arrêtée définitivement. Des fiches de vœux ont été remplies par les agents de la garde communale pour rejoindre tel ou tel corps ou pour partir en retraite. C’est généralement en respect de ces vœux que seront affectés, la majorité, des agents. Il ajoutera que l’Etat à étudier la possibilité de rendre les armes aux citoyens qui les ont déposés aux débuts des années 90 et il expliquera que : « ces armes ont été retirées de la circulation parce que les terroristes étaient nombreux » d’une part et d’autre part « le retrait des armes détenues par les citoyens était prévu par la loi instaurant l’Etat d’urgence ». Il ajoutera « qu’aujourd’hui les citoyens qui voudront s’armer dans le cadre de la lutte anti terroriste bénéficieront d’une dotation », certainement suite à une enquête préalable de probité.

Mais une chose est certaine au sein du corps de la garde communale sans qu’ils ne l’expriment ouvertement c’est un petit peu la déprime surtout pour ceux de la première heure qui vont se retrouver dehors. Une autre question qui s’impose d’elle-même et pour la quelle nous n’avons pas de réponse actuellement : quel sera le statut pour les orphelins de  tous ces agents martyrs qui sont morts pour l’Algérie d’aujourd’hui, tout ce matériel et ces édifices qui longent les routes en anges gardiens des citoyens et de leur pays qu’est l’Algérie, toutes ces casernes et ces garnisons conçues pour la garde communale et tous ces véhicules enfin la liste est longue mais les plaques commémoratives portant les noms des chouhadas du devoir national ne doivent pas êtres déboulonnées. Car ce sont eux comme tous ceux qui ont été happés par la mort en passant sur une bombe artisanale confectionnée par des terroristes sur la base de formules acquises par internet a partir de site hébergés dans des pays qui ont prôné l’isolement de notre pays aux moments les plus durs. C’est l’avis d’un garde communal des premières heures et qui requis l’anonymat et dont je partage avec lui cette réflexion

« Je vous invite à voyager en traversant l’Algérie de bout en bout la nuit… »           

« …et je vous assure qu’il ne vous arrivera rien » le sourire en sus. C’était une réponse du président de la RADP lors d’une conférence de presse à un journaliste étranger. Cette assurance il l’a eu comme nous l’avons eu aussi de notre côté, parce que les agents de la garde communale veillaient sur nous tout le long de ces routes nationales des chemins de wilaya et des chemins communaux.  Ce sont eux qui connaissent le terrain et les hommes de leurs régions. C’est cet atout aussi qui a fait perdre la main mise aux terroristes et a fait regagner la confiance chez les ruraux surtout.  Donc notre président avait le droit de s’enorgueillir.  Est-ce que aujourd’hui nous pourrons continuer de voyager la nuit ?

lectures : 6913

Subscribe to comments feed Commentaires (1 posté)

avatar
benbelgacem nadji 24/03/2011 19:20:34
Je vous le jure que ça me réchauffe le cœur de voir ces métamorphoses en train de se passer, tout le monde a longtemps pensé à cela. L’essentiel c'est l'espérance d'une intégration équitable des éléments actuels, une intégration qui prend en considération les vœux et les tendances des gardes communaux; bien sur pas au détriment des aptitudes. À vrai dire l'Algérie contemporaine exprime un besoin prioritaire en matière de changements radicaux, synonymes de rénovation des modes de vie dite séculaire.
total: 1 | Affiché: 1 - 1

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Ould Kablia, Hafida Hamouche, ministère de la défense nationale, ANP, Djelfa

Estimez cet article

0