Home | Nationale | Destruction publique de 1000 mines anti personnel à Hassi Bahbah

Destruction publique de 1000 mines anti personnel à Hassi Bahbah

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Destruction publique de 1000 mines anti personnel à Hassi Bahbah

Mille mines anti personnel ont été détruites dimanche  au niveau du polygone central de l’armée de l’air de Hassi Bahbah, dans la wilaya de Djelfa.  Cette opération entre dans le cadre de la poursuite de la destruction  publique des stocks de mines antipersonnel, menée en application de la convention  d’Ottawa du 18 septembre 1998 relative à l’interdiction, l’emploi, le stockage, la production, le transfert des mines antipersonnel et leur destruction.

Une opération d’incinération des corps métalliques a été menée parallèlement  à la base centrale logistique de Beni Mered, dans la wilaya de Blida. Cette opération répond à la demande de certaines organisations de la  nécessité de diminuer le stock de mines antipersonnel conservé auprès de l’Armée nationale populaire.

Il est à rappeler que l’Armée Nationale Populaire a procédé jusqu’à  présent à la destruction publique de 150 050 mines sur un total de 165080  mines stockées au niveau des entrepôts de l’ANP et dont 15030 ont été gardées  à des fins de mise au point des techniques  de détection, d’élimination, de  destruction ou pour les besoins de l’entraînement et de la formation. Afin de répondre à cette demande, le haut commandement de l’ANP a pris  la décision de détruire 9030 mines et de conserver 6.000, a-t-on indiqué. Pour rappel, cette opération a été menée, en présence du comité interministériel  chargé du suivi de la mise en œuvre de la convention d’Ottawa, de quelques membres  du corps diplomatique et de certaines organisations internationales.

 

lectures : 6378

Subscribe to comments feed Commentaires (1 posté)

avatar
djilali harfouche 30/12/2008 21:59:47
l'algérie vient de faire plus que ne lui éxige la convention d'Ottawa. mais nous restons le pays le plus exposé aux dangers des mines antipersonnel avec les lignes Challes et Morice ou il reste encore 3 millions de mines. pour rappel il y a eu plus de 12500 victimes de ces engins de la mort depuis 1962. donc la France a continué de tuer des inocents malgrés qu'elle ait quitté l'algérie
total: 1 | Affiché: 1 - 1

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Hassi Bahbah

Estimez cet article

5.00