Home | Education | Éducation nationale à Djelfa: Un départ et des questions

Éducation nationale à Djelfa: Un départ et des questions

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Éducation nationale à Djelfa: Un départ et des questions

Prenant ses fonctions presque au début de l’année scolaire 2006/2007, le directeur de l’éducation vient de se voir signifier sa cessation de fonction pour cause de limite d’âge en vue de la retraite.

Pourtant d’aucuns le donnaient restant à la tête de l’académie en raison des bons rapports qu’il entretenait avec sa tutelle et surtout directement avec le ministre. Celui-ci, pour rappel, l’avait fait venir de la wilaya de Tissemsilt, qui ne brillait guère par ses résultats aux examens de fin d’année, malgré les conditions de son départ à la retraite que ce directeur remplissait déjà. on croyait donc que la faculté de penser en tant que telle est censée favoriser le bon jugement, avait conduit Benbouzid à ce bon choix qui devait en toute logique perdurer pour, justement, permettre de redresser la barre dans cette académie réputée pour ses résultats catastrophiques, ses frasques, ses bourdes et ses dépassements en tout genre.

Il était alors le seul à déceler les compétences à même de renverser la vapeur. Deux examens du baccalauréat se sont déroulés depuis. Le premier a été catastrophiquement « excellent » au point où Djelfa était devenue la Mecque du bac pour des candidats hors wilaya. Le second a été émaillé par un événement insolite, qui ne s’est jamais produit depuis l’indépendance, pour reprendre les propos de Benbouzid, à savoir que des candidats ont concouru dans une matière qui ne figure pas dans leur cursus scolaire ( !), une erreur qui n’a pas, hélas, été rattrapée et que les candidats ont payé cash malgré tout. Quant aux résultats, on compte 32% de taux de réussite chez les scolarisés si chers à Benbouzid qui veut faire réussir contre vents et marées, ses réformes qu’il est d’ailleurs le seul à voir productives, et moins de 5% chez les candidats libres, raison précédente oblige.

Sinon, comment expliquer que ces derniers aient été marqués de près, au cours de l’examen, par au moins 5 surveillants contre seulement 3 voire 2 pour les premiers cités et, inutile de parler du durcissement du barème pour les candidats libres, etc. Une source fiable indique que le directeur de l’éducation de M’sila, dont on ignore l’âge ( !), est annoncé à Djelfa. La valse des directeurs de l’éducation passés par cette wilaya reste donc toujours de rigueur avec le meilleur taux national, celui ci, par contre, est vrai.

lectures : 19279

Subscribe to comments feed Commentaires (19 posté)

avatar
Benalia Abdelkakader 04/08/2008 18:16:08
trés bien dit cher AEK,continu malheureusement chez nous ça ne sert pas à grand chose.
avatar
Hamid Naili 07/08/2008 08:30:12
les enfants de Djelfa payent la facture , et nos elus font le shopping à Tunis et au Caire .
avatar
mouloud 09/08/2008 16:56:21
Si vous voulez vraiment défendre l éducation nationale a Djelfa réunissez vous autour d une table tous sans exception aucune. et faites de ce secteur un jardin fleuri ou chacun plantera une graine du savoir et de la connaissance.de grâce cessez vos querelles et le zaim-isme personnel.penser aux enfants de Djelfa a vos enfants j allais dire futurs cadres de la wilaya et du pays
avatar
fizia 13/08/2008 11:55:43
rien ne va dans le secteure de l education nos bonbins sont victimes de la mauvaise consience de nos cadres qui cherchent a s enpifer d anvantage d argents et rendre le domaine de l eduction une entreprise de marchè qui me prouve le contraire?
avatar
PARENT D'ELEVE 10/09/2008 11:08:16
rien ne vas pour la rentree scolaire 2008 ou sont les responsable???? que du blabla ou est leur contience professionnelle et humanitaire ???????vraiment c'est mal'heureux mais malheureusement c'est nos enfants qui paye le pois casse allez reveillez vous et arreter de trops parler pauvre responsable et dite vous parler de l'education ou etes vous???????? qu'est ce que vous avez fait pour les ecolier du primaire LABAZ MUSTAPHA ex ECOLE OUDA vous avez privés nos enfants d'une rentree scolaire vraiment ou etes vous????et que faite vous ca priuve que notre education est loin de dire que tous vas bien.
avatar
Parent d'élève en rogne 08/10/2008 02:20:35
Nos enfants ne sont pas des descendants d’esclaves

Les enfants algériens ne sont pas des descendants d'esclaves pour leur faire subir un tel châtiment, de les obliger à rester cloués à leurs tables d'école de 8h à 16.30h dans un décors aride dénoué de toute puérilité du matin jusqu’au soir tous les jours que Dieu fait. Bien sûr, ils disposent de la journée du jeudi...Oh! Quel bonheur! Mais au fait... Vos enfants, Monsieur le Ministre de l'éducation, sont-ils inscrits dans nos écoles?
Qui est chargé de ces pseudos allègements dont on vante les mérites? Comment peut-on parler d'allégement du volume horaire, lorsqu’un enfant de six ans est arraché à sa famille pendant près de sept heures par jour, (près de 34 heures par semaine), tout cela dans le but de lui apprendre quoi? A se briser le dos par le poids de son cartable chargé? A dormir en classe par la lassitude et l'ennui? A acquérir des notions qui le dépassent? A lui inculquer un savoir par le biais de moyens dont il ne maîtrise pas encore les rouages ?
Oui, Monsieur le ministre, vous êtes un responsable... Responsable du malheur de ces pauvres gosses, responsable de leur déchéance...Comme si ces pauvres innocents n'étaient pas les dignes enfants de l'Algérie... En réalité, c'est vous, Monsieur le Ministre, qui n'êtes pas dignes de nos enfants...
Je suis tout simplement scandalisé de voir mes enfants scolarisés dans une école qui les torture, qui leur fait perdre l'estime de soi, qui les rend indifférents et les poussent à la léthargie au point de pleurer, chaque matin, par une indéniable envie de ne plus y retourner... Et pourtant ils y vont la mort dans l'âme...
Comment est-ce possible que des enfant qui, hier, se rendaient à l’école dans un climat d’euphorie, y vont aujourd’hui pleins de mélancolie?
Oui, Monsieur le ministre, Nos enfants souffrent de vos réformes et ils ne le cachent pas...
Ces pauvres malheureux ont besoin de vivre, ont besoin de rire, ont besoin de jouer, ont besoin d’aimer, ont besoin de croire, ont besoin d’être, ont besoin d’apprendre, ont besoin de comprendre, ont besoin de connaître les véritables causes de ce malaise qui les amenuisent chaque jour un peu plus?
Oui, Monsieur le Ministre de l'Education, nos enfants n’ont plus envie d’aller à l’école et ils se demandent pourquoi.
Quelles réponses allez-vous leur fournir au sujet de cette école qui est la vôtre ?
avatar
BENASSLOUN Ahmed 20/10/2008 22:39:54
nous sommes tous complices, certes nos enfants souffrent du poid du cartable, les instituteurs donnent de leur mieux, mais nous les parents, au retour à la maison nous négligeons notre devoir envers nos enfants, un parent sur mille demande à son enfant ce qu'il a fait la journée, les autres parents sont occupés par les jeux de dominos et des discussions inutile.
avatar
parent d eleve 04/11/2008 19:44:25
que dire on faisaon un commentaire et que aucun respensable ne le lise a quoi bon s il vous plait ou puis je envoyer mon ras bole de se qui se passe dans nos ecoles pour etre ecouter et ou je peux denoncer la magouille de l academie de l educationde la wilaya de djelfa
avatar
rachiiiiiiiiiiiiiiiiid 10/11/2008 19:23:32
que dire on faisaon un commentaire et que aucun respensable ne le lise a quoi bon s il vous plait ou puis je envoyer mon ras bole de se qui se passe dans nos ecoles pour etre ecouter et ou je peux denoncer la magouille de l academie de l educationde la wilaya de djelfa
avatar
outayeb 23/12/2008 12:51:21
Mr: OUTAYEB NOURDINE A Ain-Oussera, le 03 Juin 2008
Professeur d’Enseignement
Secondaire et Technique
Ain-oussera BP : 720 W.DJELFA (17200)

Un citoyen qui rêve ou le rêve citoyen

Selon les estimations scientifiques, il y’a déjà trois millions d’années qu’Adam et Eve ont vu le jour sur la planète terre non, sur notre planète mère. Avant ils étaient au paradis ; et tout le monde regrette leur erreur fatale, car s’‘ils avaient écouté les conseils du bon Dieu aujourd’hui nous ne serions pas là et malheureusement c’est le diable qui a eu le dessus par ses conseils diaboliques, maléfiques et destructifs.
Le premier couple humain a donné naissance à deux jolis garçons Habil et Kabil (Abel et Caïn) .Toute la planète terre leur appartenait mais ils n’ont pas pu se mettre d’accord sur le chemin à suivre et chacun voulait imposer sa loi. Par amour de soi et haine de l’autre (jalousie), toutes les forces négatives ont ressurgi dans le cœur de l’un pour mettre fin à la vie de l’autre. Ainsi la guerre entre le bien et le mal a commencé. Et ce n’est pas demain qu’elle va s’arrêter. Mais l’espoir est permis pour que toutes les forces positives réunies puissent un jour avoir le dessus si elles comprennent qu’il s’agit bien de leurs survies.
Après trois millions d’années dans mon cher pays l’ALGERIE je dois dire que le racisme, le régionalisme, le sectarisme, le favoritisme, le clanisme, le clientélisme ainsi que toutes les triches qui sont devenues des actes de bravoure ont de beaux jours sinon un bel avenir pour prospérer et donner de jolis bourgeons et ce n’est pas les BERRIANNES, CHLEF et autres, passées et à venir qui vont me démentir (contredire).
Pour éviter les catastrophes à venir, la solution (le remède) réside dans une véritable révolution au sein de l’école, de la mosquée ainsi que tous les organes d’information, sans oublier toutes les arènes sportives lieu et défouloir de toutes les haines accumulées ; l’amour de la patrie ne serait possible sans le respect et l’amour de l’autre quelque soit sa couleur sa langue ou sa religion.
Il faudrait surtout éviter les solutions de replâtrage; elles ne feraient que reculer les échéances, car il serait très facile de pratiquer la politique « autruchienne »(pas Autrichienne) en se disant que nous sommes les plus beaux, les plus intelligents ; presque des anges. D’autres diront : « non, le racisme, le régionalisme, le sectarisme, le favoritisme ainsi que le clanisme et le clientélisme ne sont que préfabriqués par les ennemis intérieurs et extérieurs et plus particulièrement les sionistes et les impérialistes (impérialismes). »
Nous ne devons pas croire au père noël, des « guerres » tribales et racistes sous des masques modernes se déroulent au sein même du berceau du savoir et du culte (universités, établissements scolaires, mosquées,…..); alors que dire des autres lieux? Le reconnaitre c’est déjà un pari de gagner.
Je dois rappeler à ceux qui veulent m’écouter que si tous les médecins de mon cher pays se mettaient d’accord pour cacher à leurs patients tous les cancers, sidas et autres maladies destructives par amour ou par patriotisme, il y a très longtemps qu’on aurait fermé tous nos hôpitaux et à la place du ministère de la santé on aurait le ministère des pompes funèbres.
L’éducateur que je suis n’a pas le droit de se taire devant les fuites en avant, les politiques « autruchiennes » et du tout va bien dans le meilleur des mondes. A cette occasion, il m’est très agréable de citer monsieur Ferhat ABBAS premier président du G.P.R.A qui affirmait dans sa « provocation » politique pendant les années trente (30): "j’ai interrogé le ciel, la terre ses morts et ses vivants, ils m’ont tous répondu que la nation algérienne n’existe pas". L’homme avait choqué en son temps, mais il a eu le mérite de bousculer tout un peuple pour qu’il crie son existence. Et je ne peux passer sous silence l’autre « provocation » historique du père du mouvement national algérien monsieur MESSALI HADJ en criant à qui voulait l’entendre en 1936(projet Blum VIOLETTE) au stade des Annassers : "cette terre n’est pas à vendre". Je termine par le constat amer fait par l’un des grands penseurs musulmans à la fin du dix-neuvième siècle monsieur Mohamed ABDOU:"je suis allé vers l’ouest, j'ai trouvé l’islam mais je n’ai pas trouvé de musulmans et je suis allé vers l’est j’ai trouvé les musulmans mais je n’ai pas trouvé d’islam". Prions dieu le tout puissant pour qu’il les accueille, ainsi que tous les martyrs de la cause nationale, en son vaste paradis.
Au 21ème siècle à l’ère du village planétaire je peux dire sans risque de me tromper que la république citoyenne n’existe pas, elle est à construire et le plutôt serait le mieux, sinon les risques sismiques seraient inévitables et incalculables .Toutes les haines accumulées risquent un jour ou l’autre de devenir des bombes à retardement qui ruineront tous les espoirs des générations passées et à venir.
Aujourd’hui les cagnottes sont bien pleines, on peut se permettre d’acheter toutes les paix (sociales, politiques et culturelles) ; mais que feront nous le jour ou elles seront vides ?
J’insiste pour dire que je n’ai aucune ambition politique, syndicale ou autre; j’aurai aimé être un simple citoyen anonyme qu’on ne remarquerait que le jour de son enterrement, et je n’ai aucune volonté de porter atteinte à quiconque; mais mon rôle d’éducateur m’interdit de me taire pour dire que si l’on continue sur cette voie suicidaire nos enfants devront se préparer à de nouvelles guerres.
Nous devons avoir le courage de dire que nous avons échoué à construire une nation, une république pour laquelle ont aspiré tous les martyrs. La presse nationale est là pour témoigner que presque chaque jour que Dieu fait des « guerres » tribales, des violences de toutes les couleurs se déroulent à ciel ouvert dans presque chaque coin d’Algérie pour ne pas dire tous (écoles, lycées, universités, les stades, les mosquées, les villes et villages.).L’école a échoué : la mosquée aussi. Quant à la télévision nationale, à la regarder, le paradis est juste à côté et les acteurs ne sont que les « anges » que nous sommes.
Nous ne devons pas croire que la YOUGOSLAVIE de TITO est beaucoup plus loin pour qu’on soit contaminé. Et tant que nous refusons de nous regarder dans la glace (miroir) pour constater que réellement nous ne sommes pas des anges mais bien au contraire, on découvrira que notre ennemi est juste en face (dans le miroir) ; les haines et violences ne feront que s’accentuer.
Et Chaque fois que je relis l’histoire de notre révolution et du mouvement national je mesure à quel point nous avons raté la cible ; alors que tous les moyens de la réussite existent : des milliers d’établissements scolaires, des dizaines d’universités, des milliers de mosquées sans oublier toutes les autres institutions. Tous ces moyens devaient nous ouvrir toutes les voies du progrès mais que constatons-nous ? : Des suicides individuels et collectifs (au sens propre et au figuré), des cadres de tous les secteurs et de tous les âges ne cherchent que la moindre occasion pour fuir vers n’importe quelle destination et par n’importe quel moyen, des prisons qui se remplissent et des milliards de dinars qui s’évaporent en plein jour.
Dites moi sincèrement quelles sont ces grandes écoles et universités qu’ont fréquenté les martyrs, les militants du mouvement national :les BEN TOBAL ,BOUDIAF,KRIM BELKACEM ,BEN BELLA,ZIGHOUT YOUCEF ,BELOUIZDAD, AIT AHMED,RABAH BITAT,BEN BOULAID,BEN MHIDI,DIDOUCHE MOURAD,DJAMILA BOUHIRED,MESSALI HADJ,ABANE RAMDANE ,BEN KHEDA ,KHIDER,SAAD DAHLEB,AMIROUCHE,OUAMRANE et tous les autres pour qu’ils comprennent que tous les échecs de tous les soulèvements populaires étaient dus aux régionalismes et tribalismes de toutes sortes ? .Il n’ont pas eu besoin de cette armada de stratèges et d’experts pour découper l’ALGERIE en six(6)wilayas (I ,II,III,IV ,V,VI),non pas pour effacer les différences, les diversités et autres mais pour sauvegarder l’idéal commun l’indépendance .La mission incombera après aux générations libres pour construire une Algérie fraternelle, libre et démocratique.
La nation, la république doivent se construire sur des bases solides ; les compétences, toutes les compétences, doivent être le socle d’une nouvelle Algérie, d’une nouvelle république, la république citoyenne. Celle qui protégera ces enfants, tous ces enfants, de toutes les injustices, de toutes les haines et humiliations.
Pour cela un vrai plan Marshall doit être concédé à cette Algérie nouvelle pour réaliser le seul le vrai projet qui ouvrira toutes les portes du progrès par la formation de l’homme, toujours l’homme, car ce serait la seule richesse, la seule ressource inépuisable pour construire et sauvegarder l’Algérie éternelle qui résistera à toutes les secousses. Alors, ce jour là, on ne sera pas obligés de marchander les paix, toutes les paix ; elles seront gratuites. L’exemple du JAPON est à méditer : pendant son boom économique des années quatre vingt, des journalistes, en voulant comprendre le secret de cette réussite, ont interpellé le ministre japonais des affaires étrangères, sa réponse a été toute simple : "notre seul secret est le système éducatif"
Pour lancer ce grand projet un bilan global, des analyses, des expertises seront recommandées pour pouvoir effectuer des opérations chirurgicales, efficaces et définitives de l’histoire moderne de notre pays ; pourquoi pas un congrès national extraordinaire qui rassemblerait toute l’intelligence nationale où qu’elle se trouve, une fois tous les trois ans, ainsi qu’un observatoire pour le suivi entre deux congrès désigné ou élu par les congressistes ?
Pour terminer je dirais qu’à l’ère du village planétaire c’est être ou ne pas être (to be or not to be ?That is the question) car il n’y’aura pas de place pour les faibles.
Tout cela ne pourrait pas se faire sans un grand courage politique, locomotive de tout vrai changement. Et n’oublions jamais que l’Andalousie de nos ancêtres est devenue après quelques siècles l’Espagne européenne
Mais souvenons nous aussi du grand rêve américain de monsieur Martin LUTHER KING en 1968, « I have dream » : « Je fais ce rêve qu'un jour mes quatre enfants vivront dans un pays où ils ne seront plus jugés sur la couleur de leur peau, mais sur leurs capacités. », « I have dream ».
Demain peut être son plus beau rêve sera réalité : OBAMA PRESIDENT DES ETATS UNIS D’AMERIQUE.


AVONS-NOUS LE DROIT DE RÊVER ?

L’intéressé : Mr Nourdine OUTAYEB
avatar
NOURDINE 30/12/2008 14:14:15
A l'occasion de la nouvelle année 1430-2009-2959 je tiens à vous présenter mes meilleurs voeux de bonheur de santé et de prospérité ; que dieu nous protège et nous apporte toute son aide pour qu'on puisse réaliser tous nos reves.


BONNE ANNEE GOOD YEAR AAM SAID ASSEGWAS AMEGAZ
avatar
kada kada 25/01/2009 12:02:27
je n'ai qu'un voeu (utopique et irréalisable,je le sais).que nos valeureux chevaliers de députés proposent une loi obligeant tous les hauts responsables de scolariser leurs enfants dans nos écoles et de se faire soigner dans nos hopitaux.afin qu'ils profitent eux aussi des bienfaits qu'ils prodiguent a leurs concitoyens
avatar
mohamed kadir 26/03/2009 19:01:53
tout cela témoigne malheureusement de la défaillance de tout un système .Rien au monde ne peut justifier de telles pratiques ! la rupture totale est bien le meilleur issu.
avatar
Selmani Sidali 13/06/2009 15:32:20
Salam Warahmatou allah, je suis un jeune Algerien de 39 demerant el harrach,Alger je suis vraiment intereseé de trouvé un job dans l’académie de Djelfa et je suis comme un membre dans la Societe Civile Algerienne " ASCA " ou bien dans un autre societe......Merci !
avatar
belahcene mustapha 28/12/2009 17:07:44
yaura du concour pour directeur d'ecole primaire.Il doivent prendre compt des annees noir ou les enseignants ont exerce la fonction charge de direction pres ou plus de7ANS.on de mande la retraite a25 ANS de services comme les corps melitaire.parceque a cet age l'enseignant est sature...
avatar
moussaoui khaled 02/04/2010 22:51:18
j'aime les connaissances
avatar
benamrouche foudil 06/06/2010 20:24:46
je cherche sujet de maths du brevet 2010 en algerie, envoyez moi s'il te plait
avatar
morgan 09/07/2010 13:13:29
Tu reve mon Cher OUTAYEB NOURDINE. Tant que ces coyotes qui sont et seront tjrs à la tete de l'etat rien ne changera sauf pour leurs progenitures. Mais un jour viendra Incha allah............
avatar
meghit baghdad 29/11/2010 18:06:51
je cherche des sujets de compositions de 4 anne primaire. merci
total: 19 | Affiché: 1 - 19

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Pas de note pour cet article

Estimez cet article

0