Home | Economie | Une quarantaine de projets d’investissement agrées, des démarches pour la promotion du secteur à Djelfa

Une quarantaine de projets d’investissement agrées, des démarches pour la promotion du secteur à Djelfa

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Une quarantaine de projets d’investissement agrées, des démarches pour la promotion du secteur à Djelfa

Un total de 43 nouveaux projets d’investissement ont été agrées récemment à Djelfa dans le cadre de la mise en application des nouvelles procédures décidées par le Gouvernement, ce qui donnera un nouveau souffle au développement économique de la wilaya.

Ces nouveaux projets, relevant tous de promoteurs privés et destinés à être implantés sur une assiette foncière de 54 ha, devront générer plus de 2.500 emplois, selon le wali, Abdelkader Djelaoui.

Ils sont répartis sur divers domaines d’activité, dont l’agroalimentaire, la production d’équipements électriques et de matériaux de construction, et l’industrie automobile, a signalé le wali à l’APS.

Certains de ces projets sont inscrits dans le cadre d’un partenariat étranger, à l’instar d’un projet de production d’équipements électriques, qui se fera avec un opérateur chinois, au moment où un autre projet dans la construction automobile est prévu avec un opérateur de Bélarussie.

Parmi les projets prévus à la concrétisation dans le court terme, figure une usine de production de logements préfabriqués dans la commune de Bouiret Lehdeb, à 80 km au nord de Djelfa, d’une capacité de réalisation de cinq (5) logements préfabriqués/jour.

Des demandes jugées importantes ont été également exprimées pour la réalisation de stations de services et d’espaces de loisirs et de détente, outre l’ouverture de cliniques médicales spécialisées, comme c’est le cas à Ain Ouessara, à Hassi Bahbah et au chef-lieu de wilaya, a-t-on ajouté.

A propos des projets prévus dans le secteur de la santé, M. Djelaoui a insisté sur le fait que les services concernés ne font aucune distinction entre le privé et le public. Il a estimé que l’important est de renforcer le secteur médical en différentes spécialités, quel que soit la qualité de l’investisseur.

Il a signalé, dans ce sens, la mise en service dans "les prochains jours" d’un centre d’hémodialyse (relevant du secteur public) à Hassi Bahbah, à 50 km au Nord de Djelfa, sachant que la même daïra (Hassi Bahbah) sera renforcée par un autre projet similaire, dont la réalisation est prévue par un promoteur privé.

Quelque 348 projets d’investissement ont déjà été agréés, dans la wilaya, par le Comité d'assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier (CALPIREF), dont une soixantaine sont en cours de réalisation, au moment où 11 projets sont déjà opérationnels, est-il signalé.

Relance de l’investissement dans divers domaines

Le secteur des investissements a connu un essor considérable, en 2015 à Djelfa, grâce à l’adoption par les autorités locales d’une panoplie de mesures incitatrices en vue du développement de ce secteur économique d’importance.

La rencontre, organisée en octobre dernier entre les autorités locales et les investisseurs, fait partie de ces actions phares initiées dans le domaine, ayant permis à ces derniers d’exposer leurs préoccupations et doléances, ainsi que toutes les contraintes entravant la concrétisation de leur projets, et les solutions préconisées pour leur règlement.

Des visites d’inspection régulières ont été également effectuées par le wali et le responsable du secteur industriel de la wilaya dans de nombreuses unités de production privées, en vue de marquer l’encouragement des autorités publiques pour ces entités économiques et affirmer leur contribution certaine au développement local, ainsi que dans la création de la richesse et de l’emploi.

Le problème du manque foncier industriel est "inexistant à Djelfa", a rassuré le wali, signalant que Djelfa dispose d’un atout considérable en la matière pour attirer l’investissement dans tous les domaines (industrie, agriculture, tourisme) au vue des importantes ressources qu’elle recèle.

A cet effet, il a mis en avant les nombreux atouts touristiques de la wilaya, représentés, entre autres, par sa riche biodiversité. Parallèlement, d’importantes assiettes foncières sont destinées à l’investissement privé dans le domaine, dans un objectif de transformer cette région, encore à l’état vierge, en un pôle touristique d’excellence.

Selon M. Djelaoui, cet objectif est soutenu par l’importante infrastructure de base de la wilaya, qui est actuellement le théâtre de la réalisation d’un important dédoublement de la RN1, traversant le Sahara algérien, en plus de nombreux projets ferroviaires, qui constitueront, à leur concrétisation, un trait d’union entre Djelfa et les quatre (4) coins du pays, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest.

lectures : 2173

Subscribe to comments feed Commentaires (0 posté)

total: | Affiché:

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Hassi Bahbah, investissement, agroalimentaire, Abdelkader Djellaoui, matériaux de construction, industrie automobile, production d’équipements électriques, Ain Ouessara, Bouiret Lehdeb

Estimez cet article

5.00