Home | Djelfa News | Décès du Moudjahid et ancien colonel Ahmed Benchérif à Paris

Décès du Moudjahid et ancien colonel Ahmed Benchérif à Paris

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
colonel Ahmed Benchérif colonel Ahmed Benchérif

Le Moudjahid le colonel Ahmed Bencherif  s'est éteint samedi, à l'âge de 91 ans, dans un hôpital à Paris, il était le premier commandant de la gendarmerie nationale après l'indépendance jusqu'à 1977 et non moins membre du conseil national de la révolution algérienne (CNRA).

Qui est Ahmed Bencherif ?

 image

Ahmed Benchérif est né le 25 avril 1927 à Djelfa. Militaire de carrière dans l’armée française, il est promu sous-lieutenant en 1955, après la guerre d’Indochine où il découvre les réalités du monde colonial. Le 30 juillet 1957, il déserte le 1er régiment de tirailleurs algériens pour rejoindre l’ALN (Armée de Libération Nationale), avec une partie de sa compagnie dans la région de Sour-El-Ghozlane (ex-Aumale).

Après avoir combattu en Wilaya IV historique (Algérois), il se rend à la frontière algéro-tunisienne où, pendant deux ans, il se consacre à la formation de djounouds. Membre du CNRA (Conseil National de la Révolution Algérienne) en janvier 1960, il est nommé à la tête de la Wilaya IV en juillet de la même année. S’il réussit à franchir la ligne Morice (barrage électrifiée le long de la frontière entre la Tunisie et l’Algérie) et à rejoindre le PC de la Wilaya IV, il est rapidement capturé le 28 octobre 1960.

Une décision de Paris l’arrache à la justice militaire et l’expédie en France où il sera jugé, condamné à mort et emprisonné jusqu’à la fin de la guerre. Gracié, il est libéré en avril 1962 et part à Genève où il achève son récit-témoignage ‘’L’Aurore des mechtas’’ puis rejoint l’Etat-Major général de Houari Boumedienne qui le rétablit dans ses fonctions de chef de la Wilaya algéroise.

 En septembre 1962, l’Exécutif Provisoire le place à la tête du Commandement de la Gendarmerie Nationale. Il sera maintenu à ce poste pendant quinze ans sans interruption jusqu’au 21 avril 1977, date à laquelle il est nommé Ministre de l’Environnement, de la Bonification des Terres et de l’Hydraulique.

Membre du Comité central du FLN en avril 1964, le colonel Benchérif participe au coup d’Etat du 19 juin 1965 et est Membre du Conseil de la Révolution (comprenant 26) de 1965 à 1978.

Membre du bureau politique du FLN en février 1979, il est écarté le 29 juin 1980, exclu du Comité Central le 20 juin 1981, puis réintégré en 1989.

Il tente sans succès de se présenter en candidat indépendant aux élections présidentielles de novembre 1995, n’arrivant pas à recueillir les 75 000 signatures au niveau de 25 Wilayas. Il prit sa retraite politique et vit entre Djelfa et Alger.

 Video Ahmed Bencherif en 1957

Video Ahmed Bencherif avec Boumedien et Chaabani 

lectures : 664

Subscribe to comments feed Commentaires (4 posté)

avatar
naili 01/08/2018 22:09:34
les ouleds nails perd assad eljazair allah yerhmou mes condoleances a toute la famille du pere des moujahidines si ahmed bencherif ben sheikh el mabrouk burnous el bit alhamra
avatar
naili 01/08/2018 22:11:11
un grand moujahid allah yerhmou
avatar
ferhat 06/08/2018 13:13:28
beaucoup de tristesse pour ouleds nails avec la mort du akid si BENCHERIF symbole d la revolution du 1er novembre l absence du gouvernement +wali est indécente PITOYABLE
avatar
ferhat 06/08/2018 13:14:39
ALLAH YARHMEK YA RAS ELNWAILS
total: 4 | Affiché: 1 - 4

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

Djelfa, Ahmed Ben Chérif, colonel Ahmed Bencherif, colonel Ahmed Ben Chérif

Estimez cet article

3.00