Home | Djelfa News | Projet de la ligne ferroviaire électrifiée Alger-Djelfa: Talai engagé à rattraper le retard

Projet de la ligne ferroviaire électrifiée Alger-Djelfa: Talai engagé à rattraper le retard

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Projet de la ligne ferroviaire électrifiée Alger-Djelfa: Talai engagé à rattraper le retard

Le ministre des Transports, Boudjemaa Talai, s'est engagé jeudi à rattraper le retard accusé dans le projet de la ligne ferroviaire électrifiée Alger-Djelfa passant par les wilayas de Blida et de Médéa en levant tous les obstacles qui entravent l'avancement des travaux.

Répondant à un membre du Conseil de la Nation, Mohamed Guetcha, lors d'une séance plénière présidée par Abdelkader Bensalah, son président, M. Talai a reconnu l'existence d'obstacles qui ont entravé les travaux de réalisation dont l'expropriation pour utilité publique, l'existence d'un cimetière, d'une station d'épuration d'eau et des réseaux d'électricité et de gaz, de téléphone et d'eau.

"Nous redoublerons d'efforts pour surpasser tous les obstacles en collaboration avec les services concernés en vue rattraper ce retard", a-t-il déclaré.

M. Talai a rappelé que la ligne ferroviaire Alger-Djelfa qui vient remplacer l'ancienne ligne et dont la réalisation a été confiée à l'Agence nationale des études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF) connaissait une évolution relative malgré les lenteurs dans la cadence de réalisation.

Il a précisé en outre, que le premier tronçon Alger-Blida sur une longueur de 50 Km, était d'ores et déjà opérationnel pour assurer la liaison entre Alger Chlef, Oran et Bechar de façon régulière.

Le second tronçon reliant Chifa (w. Blida) et Ksar el Boukhari (Médéa) sur  une longueur de 140 Km, était à la dernière étape de l'étude confiée à un bureau d'études.

Les travaux du troisième tronçon Ksar el Boukhari-Boughzoul (Djelfa) sur une longueur de 40 Km entamés en 2014, avaient atteint un taux de 6% seulement avant d'être gelés dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques, a-t-il annoncé.

Pour ce qui est du quatrième et dernier tronçon entre Boughzoul et le chef-lieu de la wilaya de Djelfa, et dont la réalisation a été confiée au consortium COSIDER-SEPTA-EN FRARI, les travaux ont atteint 35%.

 

lectures : 940

Subscribe to comments feed Commentaires (3 posté)

avatar
menzer 02/07/2016 10:26:35
salam,
la ligne ferroviaire Alger vers le sud commençant par celle d’Alger - Djelfa est très importante ne serait-ce que pour réduire les accidents de la route. Messieurs les responsables algériens faites une étude économique et vous comprendrai mieux cette ligne ferroviaire rentre bien dans la rationalisation des finances publiques.
avatar
ALGERIEN 21/10/2016 18:37:36
Espérons que ça va se concrétiser et...qu'on sera là pour le constater et l'utiliser inchaallah , espérons espérons
avatar
Touil 05/05/2017 17:55:02
Pourquoi pas utilisé l'ancienne ligne ferroviaire Blida medéa pour des randonnées touristique, et utiliser un autre tracé pour Blida ksar El boukhari. dans le même sujet, pour qu'on pas recuperer l'ancienne ligne ne serai-ce que pour la récupération de la ferraille.
total: 3 | Affiché: 1 - 3

Postez votre commentaire

  • Bold
  • Italic
  • Underline
  • Quote

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha

Auteur infos

admin

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Mots-clés:

voie ferrée, Ministre des Transports, Mohamed Guetcha, ligne ferroviaire

Estimez cet article

0